Brève – Ne faites surtout pas ça pour vendre !

par | Publié le 09/11/2023 | Entrepreneuriat & justice sociale

Il y a des règles sur les prix promo.

Et oui, aussi incroyable que ça puisse paraître, on ne peut pas faire n’importe quoi légalement sur les prix promo qu’on affiche.

J’écris cet article un peu spontanément parce que je viens d’entendre quelque chose qui me choque et qui, en tant que potentielle cliente, me déçoit…

Je vous explique.

Cette pratique est illégale

Comme tous les matins, je me lève tranquillement, je prends mon petit dej et souvent, j’aime bien regarder une vidéo de formation ou une masterclass.

Là, j’étais en train de regarder une vidéo qui faisait partie d’un challenge gratuit, par une entrepreneuse, qui n’est clairement pas sur un positionnement éthique assumé. Ce n’est pas une personne qui met ce côté-là en avant. Cependant, ce n’est pas non plus une vendeuse de rêve. Mais là, je viens quand même d’halluciner un petit peu…

Le sujet, c’était la vente en evergreen, c’est-à-dire vendre toute l’année et pas par des périodes de lancement. Ce qu’elle explique et qui est vrai, c’est que quand on fait des périodes de lancement, il y a un levier d’urgence parce que les inscriptions ou les ventes sont ouvertes pendant un certain temps. Du coup, ça donne un petit sentiment d’urgence chez les gens et ça les pousse à passer à l’achat.

Déjà, on peut s’interroger sur ce levier de l’urgence. Moi, en tous cas, ça m’interroge.

Je n’ai pas envie que les gens achètent chez moi parce qu’ils ont l’impression qu’ils doivent prendre une décision là maintenant tout de suite. Parce que je pense que dans la précipitation ou dans l’urgence, on ne prend pas forcément de bonnes décisions.

Mais en même temps, il y a certains produits ou certains formats d’offres qui ont besoin de ce lancement. Par exemple, quand il y a un accompagnement individuel ou quand il y a des quantités limitées pour X ou Y raisons, ce n’est pas du faux sentiment d’urgence. Évidemment qu’il faut limiter les choses parfois, parce que sinon, après, on ne peut pas offrir un service de qualité.

Donc le problème n’est pas tellement là, mais du coup, cette personne explique que quand on vend en evergreen, c’est-à-dire quand il n’y a pas de durée limitée, il faut recréer ce sentiment d’urgence avec des bonus, des promos, etc…

Et là, la personne explique en toute détente que quand on fait un prix promo, il faut baser son prix promo sur le vrai prix auquel on a envie de vendre. C’est-à-dire que si vous pensez que votre offre vaut 500€, vous allez dire que 500€, c’est le prix en promo, et que la vraie valeur, c’est par exemple 650€.

Sauf qu’en fait, faire ça, c’est complètement illégal. Au-delà de l’aspect « c’est pas du tout honnête, c’est vraiment prendre les gens pour des jambons », c’est pas légal. Quand on fait un prix promo, il y a une règle juridique (ce n’est pas moi qui le dis, c’est economie.gouv.fr) :

« Les professionnels qui annoncent des réductions de prix sous forme de rabais ou de promotion doivent afficher le prix le plus bas pratiqué au cours des 30 jours précédant cette offre. »

Voilà, c’est assez clair.

C’est-à-dire que si tu n’as pas vendu dans les 30 jours ton truc à 650 €, tu n’as pas le droit d’écrire qu’il vaut 650 € et que toi, tu es hyper sympa et tu le vends à 500 €. C’est clairement prendre les gens pour des cons. Je suis désolée, mais ce n’est pas possible de faire ça.

Je suis peut-être très naïve. Je sais que plein de gens le font, mais je pensais que j’avais réussi à faire un petit tri dans les personnes que je suivais. Visiblement pas tant que ça…

Vraiment, ça me fait halluciner… Cette personne est suivie par plusieurs dizaines de milliers de personnes. Ce n’est pas possible d’expliquer ça. Ce n’est pas possible de répandre des pratiques illégales et malhonnêtes.

Alors j’avais envie d’écrire cet article pour rappeler (si c’est nécessaire) qu’on ne peut pas faire n’importe quoi sous prétexte qu’on a envie de vendre.

Moi aussi, je me retrouve parfois face à des dilemmes entre  » Il faut bien que je paie mon loyer et que je mange et donc que je gagne de l’argent  » et des pratiques avec lesquelles je ne suis pas OK. C’est toujours une recherche d’équilibre et c’est compliqué.

Mais quand on a ce niveau d’influence, ce niveau d’audience, ce n’est pas possible de dire ça en toute tranquillité, dans un truc qui est hyper accessible puisque ce challenge-là, c’est un challenge gratuit. N’importe qui peut s’inscrire et je pense qu’il y a des centaines de personnes qui ont entendu ça…

Cette pratique ne sert pas ton entreprise !

Par ailleurs, au-delà du fait que c’est complètement illégal et malhonnête, ce truc-là, il y a autre chose.

Cette personne, moi, j’aimais plutôt bien son approche. J’aime bien ce qu’elle transmet. Je trouve que ses contenus sont tout le temps utiles, pratiques, concrets. Elle vend pas du vent. Dans le monde de la formation en ligne, on va quand même pas se mentir, il y a eu beaucoup, beaucoup, beaucoup de personnes qui ont vendu des trucs dans lesquels il n’y avait rien pour des prix hallucinants. Perso, je me suis déjà fait avoir. Je pense que je ne suis pas la seule. Mais là, pour le coup, j’aimais bien suivre cette personne parce que je trouvais que, justement, avec elle, ce n’était pas du bullshit et c’était très concret. Et moi, j’adore les trucs concrets.

Sauf que là, le fait qu’elle diffuse ce genre de pratiques et que du coup, elle utilise aussi ce genre de pratique (forcément, si elle dit qu’il faut le faire, c’est qu’elle le fait), en tant que potentielle future cliente, ça m’a complètement refroidie. Je n’achèterai jamais rien chez cette personne.

Alors qu’honnêtement, il y avait un produit qui m’intéressait, j’étais en train de me poser la question d’acheter. Mais là, c’est terminé.

Évidemment que moi, en tant que personne, j’ai pas envie de donner mon argent à cette personne parce que ça voudrait dire que je soutiens ce qu’elle fait et là, je ne suis pas du tout OK avec ce qu’elle fait.

Ce qu’il faut retenir…

Je pense que s’il y a deux choses à retenir de cette expérience, c’est :

Quand vous faites des promos, vous n’avez pas le droit de faire n’importe quoi. Non seulement ce n’est pas honnête, mais en plus, ce n’est pas légal.

Des pratiques malhonnêtes, ça peut vous faire perdre plus que ce que ça peut vous faire gagner.

Il faut penser un petit peu plus long terme.

Par exemple, si j’avais acheté cette formation en pensant qu’elle valait 600 € et que moi, je ne l’ai payée que 450 et donc trop cool, j’ai fait une affaire, peut-être que je me serais rendue compte qu’en fait, 600 €, c’était pas vraiment la valeur. Peut-être qu’en voyant le produit, en voyant l’intérieur de la formation, je me serais rendue compte que j’avais été prise pour un jambon et du coup, ça aurait été hyper déceptif et je n’aurais jamais racheté chez cette personne. Et là, vous voyez, c’est même le cas avec un contenu gratuit. Comme j’ai constaté une pratique qui ne correspond pas à mes valeurs, j’ai pas du tout envie de devenir cliente chez cette personne. Donc finalement, des choses qu’elle met en place en pensant que ça va augmenter ses ventes, ça lui en fait perdre.

Je pense que sur le long terme, ce genre de pratique, pour le développement de votre entreprise et du chiffre d’affaires, ce n’est pas pérenne et stratégiquement, ce n’est pas très malin.

Si jamais vous avez, vous aussi, constaté ce genre de choses, n’hésitez pas à venir m’en parler, à me donner votre point de vue. Peut-être que vous en avez un différent du mien et c’est ça qui est aussi riche et intéressant. On peut continuer la discussion sur Instagram.

À très vite !

Steffi 🌱

steffi

Hello !

Je suis Steffi, créatrice de sites internet éco-responsable. J’aide les entrepreneureuses engagé·es à s’aligner pleinement avec leurs valeurs grâce à un site éco-conçu et performant.

Catégories :

Tu prépares la création de ton site ?

Télécharges le guide pour t’aider à rédiger des textes impactants !

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :